Je joue de la guitare depuis l’âge de 16 ans après avoir fait du piano imposé par mes parents; las des professeurs incapables de m’expliquer l’harmonie, j’ai pris un livre d’accords, j’ai commencé par l’accord de Ré majeur (100 x) puis Mi mineur (100 x) puis l’enchainement des deux (100 x) et en quelques semaines, j’avais fini le livre, trois mois après je jouais les Beatles d’après le Songbook.

Il faut dire que pour moi, la guitare n’a jamais été un travail mais plutôt un moyen de le fuir, de ne pas faire ce qu’il y avait à faire, de procrastiner… quelque chose m’importunait et hop : guitare, une question me taraudait? Hop guitare, je devais ranger ma chambre ? Hop Guitare !…

Bref, je peux dire en toute honnêteté que c’était plutôt l’instrument de la glandouille qu’un travail à proprement parler. Mais voilà, j’ai beaucoup glandouillé et je n’ai jamais arrêté ! Même s’il a bien fallu à un moment donné prendre les choses au sérieux, s’intéresser au détail, être minutieux faute de quoi ça ne sonnerait pas, réfléchir à comment obtenir des résultats, la main gauche, la main droite, la détente, le rythme, les motifs etc… cet esprit frondeur est resté intact et l’introspection consistant à « écouter la petite voix » et de faire mon petit bonhomme de chemin se poursuit toujours plutôt par vice que par vertu.

J’ai décidé d’intégrer la guitare dans mes activités Tango avec d’autres musiciens en 2003 mais jusque là, la guitare avait toujours été un processus solitaire. En fait, c’est la transposition à partir du tango, que j’ai étudié sérieusement, qui m’a vraiment fait évoluer dans la guitare qu’on tient un peu comme on tient une femme en dansant le tango ! Le Tango, la danse, la guitare  et la musique se complètent, se nourrissent mutuellement et deviennent un tout indissociable.

Aujourd’hui, outre des prestations ponctuelles, je joue sur des bases régulières avec 3 formations de Tango

  1. Le Cuarteto Begrano (Trio Instrumental + Voix) cette organisation existe aussi en version Sexteto avec violon et violoncelle. C’est la principale formation musicale avec laquelle je joue et nous avons arrangé et interprété ma composition « Milonga del Turquito » qui était à l’origine destiné à promouvoir un bal dans un quartier un peu malfamé 🙂 Nous avons également d’autres compositions et arrangements issus des autres musiciens. Il s’agit donc vraiment d’un ensemble avec une vraie direction musicale affirmée.
  2. Je joue de temps à autres avec la bandonéoniste argentine Marisa Mercade parfois en compagnie de la chanteuse, comédienne et danseuse Lucia Lernedegui. C’est assez différent et c’est très bien ainsi !
  3. Et également l’harmoniciste Joe Powers lorsqu’il est en tournée en France et ailleurs… succès garanti !